Le marché des machines à soda est devenu très mature et propose de nombreux modèles faciles à utiliser dans une fourchette de prix allant de 50€ à plus de 180€.

Si vous souhaitez vous équiper d’une machine à soda, voici un guide d’achat qui vous permettra, je l’espère, d’y voir plus clair et de pouvoir vous faire une idée précise des appareils à gazéifier l’eau qui pourront satisfaire vos besoins.

Voici le sommaire de ce guide d’achat :

Résumé sur la machine à soda

Inventée au début du 20ème siècle par Guy Hugh Gilbey dans la digne lignée du siphon classique, la machine à gazéifier l’eau n’a eu de cesse de s’améliorer depuis un peu plus d’un siècle. Ce qui n’était à l’origine accessible qu’aux nobles et à la famille royale britannique s’est popularisé sur tous les continents, à commencer par l’Europe. SodaStream, l’un des leaders du marché, estime que 10 millions de foyers sont équipés d’une machine à soda dans le monde.

Le principe de la machine à carbonater l’eau est simple : on ajoute à une eau plate du gaz carbonique alimentaire (CO2) afin de rendre l’eau gazeuse, en jouant sur la quantité de bulle pour accentuer ou non le côté pétillant. La fabrication d’un soda ajoute une étape après la gazéification de l’eau, il faut ajouter un sirop (Teisseire par exemple) ou du concentré au goût désiré pour transformer l’eau pétillante en soda.

Si la marque SodaStream a joué un grand rôle dans l’accès aux machines à soda pour beaucoup de foyers, il n’en reste pas moins que l’appareil a un prix d’achat qui reste à prendre en compte. De même, chaque appareil de gazéification de boisson a des atouts et des faiblesses que nous tentons de mettre en avant dans nos tests et dans le comparatif qui en a découlé.

Mais continuons sur le sujet du guide d’achat. Comment choisir une machine à soda ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Voici quelques réponses à vos questionnements.

2 étapes essentielles

Dans la pléthore de machines à carbonater l’eau, il y a plus d’une vingtaine de modèles aux caractéristiques souvent similaires : un appareil qui accueille une bouteille et injecte des bulles de gaz carbonique alimentaire dans l’eau. Avant de regarder les différents modèles existants – et ils sont nombreux, attelez-vous à définir et identifier ce dont vous avez besoin.

J’ai recensé deux étapes principales qui, selon moi, permettent de peaufiner votre recherche pour avoir un choix adapté à votre demande. Prenez le temps de réfléchir à cet investissement pour choisir la machine à soda qui vous conviendra le mieux.

1 – Définir son budget

L’achat d’un appareil à gazéifier l’eau nécessite un budget à définir en fonction de vos ressources et de votre consommation de boissons gazeuses, ce qui permettra aussi d’identifier le moment où votre achat sera amorti et rentabilisé.

Une limonade maison avec une machine à soda

Votre budget disponible

La question du budget disponible est à prendre en compte dans un premier temps. Sachant qu’un appareil à carbonater l’eau coûte entre 50€ et 150€ environ pour les produits haut de gamme, combien pouvez-vous vous permettre de dépenser ?

Ce critère permettra de définir une dépense moyenne possible. Je dis possible car il faut aussi évaluer les dépenses mensuelles en eau gazeuse afin d’évaluer les économies qui seront réalisées.

Vos dépenses récurrentes

Maintenant, il s’agit de comptabiliser les dépenses récurrentes en boissons gazeuses. Identifiez pour cela vos achats en eau pétillante (Schweppes, San Pellegrino, Badoit, Quézac…) et en boissons aromatisées (Coca-Cola, Orangina, Finley, Dr Pepper, Sprite…). Vous aurez ainsi un aperçu de vos dépenses en bulles chaque mois.

Sachant qu’un litre d’eau gazeuse fabriqué par l’intermédiaire d’un appareil à soda coûte entre 10 et 30 centimes selon l’UFC Que Choisir, calculez le montant économisé si vous réalisiez vos boissons vous-même. Ce chiffre servira aussi à définir plus explicitement votre budget. En effet, plus vous consommez de boissons pétillantes dans le commerce et plus votre achat sera pertinent et rentabilisé à court terme.

Le seuil de rentabilité

Il s’agit enfin de connaître, en fonction du prix de la machine à soda, le moment où votre achat atteindra le seuil de rentabilité. En comptabilité, le seuil de rentabilité ou point mort caractérise le moment où l’acquisition va commencer à produire de la valeur ; en d’autres termes, ce moment identifie quand vous commencerez à économiser réellement.

Voici la méthode de calcul.

  1. Ajoutez votre budget disponible ainsi que vos dépenses mensuelles.
  2. Faites un tableau des dépenses réalisées tous les mois avec ou sans machine à soda.
  3. Quand le total des dépenses réalisées avec une machine à soda devient inférieur aux dépenses sans l’appareil, vous aurez trouver le seuil de rentabilité théorique.

Petite pause vidéo avant de continuer, merci les Lapins Crétins d’Ubisoft.

Exemple de calcul

Pour illustrer la chose, prenons un exemple avec des chiffres arrondis. Je peux allouer un budget de 90€ pour l’achat d’un appareil à gazéifier l’eau.

Côté dépenses, j’achète peu de boisson pétillante : de la San Pellegrino par pack de 24 à 26€ tous les deux mois ainsi qu’un pack de 4 litres de Coca-Cola à 5€ mensuellement.

Cela nous donne une dépense chaque mois de 18€.

(26 + 2 x 5) / 2 = 18€

On a donc un budget possible de 90€ et une dépense chaque mois de 18€.

Le premier mois d’acquisition de la machine, je dépenserai 90€ pour la machine et environ 5€ pour le concentré cola (qui permet de réaliser 12 litres de cola maison). Les 2 mois suivants, je ne dépenserai rien vu que le sirop au cola me permet d’avoir 4 litres de Coca-Cola par mois, il me faut donc acheter un nouveau concentré au 4ème mois. D’autre part, le cylindre inclus avec la machine me permet de réaliser jusqu’à 60 litres d’eau gazeuse, disons 50 litres parce que j’aime les bulles. Je réaliserai chaque mois 12L d’eau pétillante et 4L de soda soit 16L par mois.

J’aurai à recharger ma bonbonne de gaz (entre 20 et 30€ selon les promotions du moment) au début du 4ème mois.

50 / (12 + 4) = 3,125

On a donc une dépense récurrente tous les 3 mois d’un concentré de cola (5€) et d’un cylindre de CO2 (30€).

J’ai réalisé deux tableaux, indiquant les totaux dépensés avec la machine à soda et sans. Voici le premier.

MoisFrais avec machineCumul
0195€95€
020€95€
030€95€
0435€130€
050€130€
060€130€
0735€165€
080€165€
090€165€
1035€200€
110€200€
120€200€
1335€235€
140€235€
150€235€
1635€270€

Puis le second.

MoisFrais sans machineCumul
0118€18€
0218€36€
0318€54€
0418€72€
0518€90€
0618€108€
0718€126€
0818€144€
0918€162€
1018€180€
1118€198€
1218€216€
1318€234€
1418€252€
1518€270€
1618€288€

On constate, en comparant les deux tableaux, que le seuil de rentabilité est atteint au 16ème mois. A partir de ce mois, les dépenses totales sans machine à soda deviennent supérieures aux dépenses avec. Ma machine à soda est donc rentabilisée au bout de 5 saisons soit 1 an et 4 mois.

Si vous souhaitez réaliser ce calcul, demandez-moi en commentaire le support au format Tableur pour calculer rapidement le seuil de rentabilité, je vous l’offrirai gracieusement.

Petite précision cependant pour minorer ce résultat, cela ne prend pas en compte le prix du litre d’eau, qu’il faudrait rapporter au litre afin d’avoir un calcul encore plus précis du seuil de rentabilité à atteindre pour optimiser l’investissement. D’autre part, la démonstration se fixe sur une consommation régulière et immuable de boissons gazeuses, la tentation sera forte avec une machine à soda d’en consommer plus qu’à l’accoutumée au départ. Enfin, les bouteilles PET ont une date limite d’utilisation, mieux vaut ne pas continuer à les utiliser passer cette date d’expiration et les remplacer.

2 – Connaître ses besoins

C’est une autre étape primordiale pour bien préparer son achat. Quels sont vos besoins réels ?

Sodastream Fizz : couleurs

La fréquence de consommation

A quelle fréquence consommez-vous de l’eau gazeuse ou des sodas ?

Si vous êtes consommateur régulier ou famille nombreuse, privilégiez les machines à soda résistantes et faciles à utiliser. Osez mettre le prix qui est un gage de qualité, les machines ont une garantie constructeur de 2 ans et les pièces détachées sont disponibles pendant 5 ans suivant votre achat.

A l’inverse, si vous ne consommez pas beaucoup de boissons pétillantes, les machines d’entrée de gamme sont adaptées à vos besoins, il n’est pas nécessaire que vous dépensiez plus.

Facilité d’utilisation requise ?

Un autre élément est à prendre en compte pour votre achat : les personnes qui vont être susceptibles d’utiliser la machine à soda. Certains modèles sont plus complexes à manipuler que d’autres, l’insertion de la bouteille peut s’avérer un petit parcours du combattant dans certains cas : rhumatisme, problèmes au niveau des mains, mains d’enfants. Le plus délicat restera d’ailleurs les enfants, ils auront probablement envie de réaliser leur eau gazeuse seuls et certaines machines ont une manipulation trop complexe ou délicate pour leur permettre de devenir autonome.

Il vous faut donc répondre à cette question : l’appareil sera manipulé par des enfants, des personnes souffrant de rhumatismes ou aux mains fragilisées ? Dans ce cas, privilégiez alors les modèles testés que j’indique adaptés aux enfants ou préférez directement les machines SodaStream équipées des technologies Snap & Lock. Cette amélioration facilite l’installation du goulot dans l’appareil en un clip, ce qui permet à tout un chacun de pouvoir réaliser la mise en place du récipient en totale autonomie et en toute confiance. Les appareils à soda ainsi identifiés (adaptés aux enfants ou Snap & Lock) sont nettement plus faciles à utiliser et permettent à tous les utilisateurs potentiels de réaliser une bouteille d’eau gazeuse en totale liberté.

D’autre part, des modèles SodaStream intègrent, à la place d’un bouton unique, un panel de boutons indiquant des niveaux de gazéification préétablis. Les premières machines à soda proposaient un bouton simple, qu’il fallait presser plusieurs fois d’affilée pour ajouter des bulles dans l’eau. Les appareils plus récents proposent 3 à 4 niveaux de gazéification, facilitant le choix et les manipulations à réaliser. En une seule touche, vous définissez la pétillance de votre mélange, un gain de temps et une praticité efficace.

Notez au passage que chaque appareil à gazéifier l’eau sera livré avec un mode d’emploi, plus ou moins didactique en fonction des marques et des modèles.

Plutôt plastique ou verre ?

Ce critère de choix peut s’avérer déterminant pour ceux qui privilégient une consommation d’eau dans des récipients en verre. A l’heure actuelle, la grande majorité des machines à carbonater l’eau proposent des bouteilles fournies en plastique (PET) sans Bisphénol A (BPA). Ces bouteilles PET d’un litre ou un demi litre sont réutilisables et ne gardent aucune odeur ni aucun goût après un lavage à la main.

Cependant, certains préféreront le confort du lave-vaisselle et devront alors passer impérativement par des carafes en verre ou des bouteilles en plastique compatibles avec la machine (cas des bouteilles Pen).

Sodastream Crystal noire ouverte

D’autres apprécieront d’utiliser ces carafes en verre malgré leur faible contenance (0,6L), sachant que le verre est recyclable à l’infini, contrairement au plastique. Dans ce cas, deux machines à soda pourront répondre à vos attentes, la SodaSTream Penguin à la tête de pingouin ou la SodaStream Crystal, un appareil haut de gamme au design assez orignal.

Électricité et cylindre

Les premiers modèles de machine à soda sont utilisables sans source d’énergie, c’est le cylindre de gaz carbonique alimentaire qui fait la gazéification sans besoin de pile ni d’électricité.

Cependant, les derniers appareils à gazéifier les boissons nécessitent une alimentation électrique (220 V) pour pouvoir fonctionner. C’est par exemple des machines high tech de type Revolution ou Source Power.

Du design et des couleurs

Chaque machine à soda possède un design assez unique mais quelques modèles tranchent avec leurs prédécesseurs, à l’instar de la SodaStream Play, de la Crystal ou encore de la Source Power. Des produits proposent des façades élégantes et raffinées (SodaStream Source), d’autres sont plus modernes avec des écrans de contrôle rétroéclairés et des touches LED (SodaStream Revolution). On peut vraiment dire qu’il y en a pour tous les goûts. Contemplez les photos des appareils et projetez-vous : dans votre cuisine ou sur votre bar, est-ce que la machine à soda sera bien intégrée à votre intérieur ? Si vous cherchez un objet design qui attire l’œil de vos convives, visez les modèles plus récents qui, en plus d’être splendides et attractifs, bénéficieront de toutes les avancées technologiques.

Photo d'une machine à soda Sodastream Revolution

De même, les coloris des machines à gazéifier l’eau sont en général blancs ou noirs mais il arrive que des gammes proposent du rouge, du bleu ou encore du champagne. Choisissez une couleur qui se fondra dans votre maison et ne jurera pas avec votre décoration intérieure.

Conclusion

En résumé et dans l’ordre, il s’agit d’abord de mesurer le coût de la machine, son utilisé et la fréquence d’utilisation qu’on lui imposera. Ensuite, on évalue quels sont les critères de choix (ergonomie, design, alimentation…) pour sélectionner le modèle le plus adéquat avec le budget qu’on aura déterminé lors de l’étape précédente.

Consultez tous mes tests sur les machines à soda.

Dans l’absolu, j’espère que ce modeste guide vous aura permis de vous poser les bonnes questions avant d’acheter votre machine à soda. A votre disposition pour répondre à vos questions.