On parle depuis quelques jours de la maladie NASH, stéatose hépatite non alcoolique, aussi appelée maladie du foie gras humain ou maladie du soda. Liée à la surconsommation d’aliments gras et sucrés, elle touche de plus en plus de personnes.

La NASH touche 6 millions de français

Cette maladie du foie inquiète de plus en plus de médecins, et pour cause : elle touche bientôt 6 millions de français. Sont pointées du doigt nos habitudes alimentaires : la malbouffe avec, surtout, la consommation excessive de sucre et de graisse allant de pair avec une activité physique en déclin.

La vidéo suivante d’un peu plus de deux minutes pose deux certitudes :

  • Une mauvaise alimentation peut provoquer des troubles au niveau du foie et des cirrhoses, cancers ou stéatoses
  • Ce risque est accentué si vous ne pratiquez pas d’activité physique régulière et que vous n’avez pas un mode de vie sain

Trop gras et trop sucré

Nos habitudes alimentaires sont la principale cause de cette pathologie. Avec des repas toujours plus rapides et des produits alimentaires gras et sucrés, notamment à cause du fast-food, nous mangeons de plus en plus d’aliments gras et sucrés, au détriment de notre organisme.

Avec une mauvaise hygiène de vie, au fil des années, le foie se gorge en sucres et en gras. Il n’a plus la capacité de les transformer, de les éliminer.

Devant cette masse de molécules à transformer, notre foie finit par capituler et devient instable en s’enflammant.

Résultat, il s’enflamme. Une cirrhose du foie peut alors se déclarer ou, dans 5% des cas, un cancer. Et chez certains patients, il ne reste alors comme solution que la greffe du foie.

Le médecin hépato-gastro-entérologue parisien Dr Dominique Lannes estime dans son livre NASH, la maladie de la malbouffe que 30% de la population française serait atteinte d’une stéatose alors que le nombre de fois disponibles à transplanter pourrait être insuffisant.

Aucun symptôme décelable

La maladie du soda est redoutable car elle évolue en silence, sans signe avant-coureurs ni symptômes cliniques observables : les malades ne ressentent ni troubles digestifs ni douleurs.

En 2030, 50% de la population mondiale sera atteinte de la NASH.

Selon le Dr Dominique Lannes, cette pathologie intrinsèquement liée à nos mauvaises habitudes alimentaires touche pour le moment des adultes français en surpoids d’une cinquantaine d’années mais la moyenne d’âge pourrait chuter autour de 30 ans dans le futur. Aux États-Unis, le pays de la malbouffe, de jeunes enfants et des adolescents souffrant d’obésité et/ou de diabète sont déjà atteints par la NASH.

Aucun remède médical sinon du fait maison et du sport

A l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement médical pour guérir les foies atteints de cirrhoses hormis, en dernier recours, une greffe. On évoque pour l’instant un possible médicament à partir de 2020. En attendant, des solutions préventives existent et permettent de prévenir les cirrhoses et cancers du foie :

  • Avoir un mode de vie sain et pratique une activité physique régulière
  • Manger autant que faire se peut du Fait maison

Le physique entretenu aidera le foie à se maintenir en forme. Cependant, l’alimentation reste le principal vecteur à modifier. Plutôt que d’acheter des plats tout prêt ou des sodas dans le commerce, faites votre nourriture par vous-même et privilégiez le Fait maison aussi pour vos boissons. C’est une manière sûre d’éviter les aliments gras et sucrés de la grande distribution et, surtout, les produits contenant des sucres cachés.

Quid des sodas maison ?

Et les machines à soda dans toute cette polémique ? En ce qui concerne l’eau pétillante, vous n’avez pas à vous en faire : il s’agit d’injection de gaz carbonique alimentaire dans de l’eau du robinet. Pour ce qui est des sodas fait maison, vous pouvez regarder les compositions des concentrés Sodastream afin de réduire votre consommation de sucre ; privilégiez les sirops sans calorie. Dans tous les cas, la quantité de sucre présent dans votre soda maison sera beaucoup moins importante que dans un soda acheté en magasin.

Et on ne le dira jamais assez : consommez avec modération, buvez, bougez.